Foire aux questions

LA SOPHROLOGIE EST-ELLE UNE THERAPIE ?

La sophrologie peut être utilisée comme complément à des thérapies (para)médicales mais ne s'y substitue pas. Selon le but recherché on se référera à une séance de sophrologie simple ou à une séance de sophrologie à objectif thérapeutique. Une séance de Sophrologie à objectif purement thérapeutique n'est possible que si un diagnostic spécifique a déjà été établi par un praticien ( médecin, psychologue, physiothérapeute, etc...) et si ce dernier estime que la sophrologie constitue un traitement adapté au trouble identifié.

QUELLE EST LA DIFFERENCE ENTRE LA SOPHROLOGIE ET LES TECHNIQUES DE RELAXATION, L' HYPNOSE, ETC...

Contrairement à l'hypnose, la sophrologie n'est pas une méthode de suggestion dans laquelle le sujet est passif. La personne qui pratique, bien qu'orientée par le sophrologue, reste pleinement consciente; elle est l'acteur principal de ses expériences et du changement qui en résulte. Au-delà de l'apprentissage des techniques de relaxation permettant de se détendre ou de surmonter les problèmes de la vie quotidienne, la sophrologie est une philosophie et permet de développer une attitude positive face à la vie, pour une existence sereine et pleine de valeurs.

COMMENT DEVIENT-ON SOPHROLOGUE ?

La formation de " Master Spécialiste en Sophrologie Caycédienne" est ouverte aux professionnels de la santé, de l'éducation, du sport, des sciences humaines et du monde de l'entreprise. La formation au premier cycle est dispensée par les écoles déléguées en Sophrologie Caycédienne, présentes partout en Europe et la formation au second et troisième cycle est faite directement par Sofrocay ( Académie de sophrologie). La durée totale de la formation est de quatre ans avec une part importante consacrée à l'expérience vécue au travers de la pratique.

Y A-T-IL DES CONTRE-INDICATIONS A LA SOPHROLOGIE ?

Toute personne en pleine possession de ses facultés peut pratiquer la sophrologie. Le sophrologue adaptera toujours les exercices proposés à la condition psycho-physique de la personne.

Quel contexte pour pratiquer la relaxation ?

Il est important de se mettre en bonne situation pour débuter convenablement l'apprentissage. Demandez aux proches de vous laisser seul et tranquille pendant une demi-heure (éventuellement placer sur la porte une étiquette du style "ne pas déranger - s.v.p."). Videz la vessie. Choisissez un endroit calme et agréable. Veillez à bénéficier d'une bonne température, ni trop froide (ce qui provoque des crispations musculaires), ni trop chaude. Neutralisez les sources possibles de distraction (débranchez le téléphone, fermez les fenêtres... le son continu d'un ventilateur n'est pas nécessairement dérangeant). Desserrez cravate éventuelle et vêtements, enlevez les chaussures, les lunettes, etc...

Sophrologie et Yoga ?

La sophrologie "n'est pas une méthode orientale de libération comme le Yoga et le Zen. J'ai voyagé en Orient pour étudier le Yoga, le Zen et le Tummo et d'autre procédés pratiqués par les mystiques orientaux ; je reconnais la grande importance qu'ont ces méthodes dans leurs philosophies et de l'énorme force qu'ils ont dans l'activation et l'inhibition de la conscience pour atteindre leurs objectifs de la conquête du Samadhi, le Satori, le Nirvana, etc. Je crois que ces procédés sont extraordinairement actifs et doivent être dirigés par des Maîtres authentiques. Ma méthode s'oriente vers d'autres directions et se base sur l'intégration de la conscience, évitant tout genre de modification. A part quelques gestes et postures, elle ne pratique pas ce genre de procédés". (Caycedo, 2001)

Retour à l'accueil